La LIGA MEDICORUM HOMOEOPATHICA INTERNATIONALIS (LMHI), société médicale, a été fondée le 10 septembre 1925 à Rotterdam.

Les objectifs de la Ligue sont le développement de l’homéopathie à travers le monde et la création d’un lien entre les homéopathes détenteurs d’un diplôme médical, les sociétés les regroupant ou les personnes attachées à cet art.
Grâce à son congrès annuel, dans un des 70 pays membres, la Ligue permet la rencontre régulière de confrères de tous les horizons.
Le choix, année après année, d’un pays organisateur différent permet de faire vivre l’homéopathie sur tous les continents, soit en renforçant la position de certains pays où l’homéopathie est très présente (Inde, Brésil, Argentine, France etc. ) soit en facilitant l’introduction d’autres nations sur la scène internationale comme ce fût le cas au Japon. La mission de la LMHI ne s’arrête pas là : 

  • L’éducation :  s’assurant de la qualité de l’enseignement et de la pratique clinique ainsi que de la reconnaissance des diplômes.
  • La recherche :regroupant et publiant l’ensemble des travaux de recherche accomplis à travers le monde.
  • L’expérimentation des remèdes (Provings) :diffusant des protocoles ainsi que les résultats des expérimentations.
  • La pharmacie :s’informant de la disponibilité des remèdes (à un moment où celle-ci est fortement menacée dans les pays occidentaux)
  • La publication et la diffusion :de tous les textes concernant l’homéopathie.
  • L’homéopathie en pratique vétérinaire :délégations souvent très fournies.
  • L’homéopathie en pratique dentaire. 

Ainsi, les objectifs de la Ligue sont :  : 

  • Promouvoir et développer un programme Mondial d’enseignement de l’homéopathie
  • Soutenir une haute qualité de recherche
  • Divulguer les résultats de cette recherche
  • Encourager les “guidelines“ pour l’expérimentation des remèdes
  • Promouvoir une attitude positive vis à vis de l’homéopathie de part le Monde
  • Favoriser partout sur le plan national l’intégration de l’homéopathie dans les soins primaires comme secondaires

La LMHI partage un grand nombre de ses missions avec l’ECH (European Committee for Homeopathy) qui propose une démarche similaire mais dans le cadre de la législation européenne.
Cependant, la position supranationale de la Ligue lui permet d’éviter, dans les décisions qu’elle prend, tout blocage par des décrets nationaux ou européens.
L’homéopathie est destinée à un bel avenir dans les pays émergents, ce qui ne pourra se faire sans la reconnaissance institutionnelle représentée par la LMHI.